Système de gestion de l’air en milieu hospitalier

L’environnement hospitalier, un lieu à risque ?

Les responsables des hôpitaux doivent lutter contre les contaminations sous peine de se retrouver confrontés à des cas d’infections ou de surinfections, pouvant déboucher sur des situations médicales graves, de l’inconfort ressenti par le personnel lors des heures de travail et potentiellement des plaintes de patients et visiteurs C’est ainsi que le traitement de l’air intervient grâce à des groupes de climatisation performant à mettre en place et qui  représente une priorité au sein des établissements de santé.

L’infection nosocomiale ou hospitalière ne peut être contractée que dans un établissement de santé et deux cas peuvent se présenter :

  • Si l’infection est absente lors de l'admission du patient à l'hôpital et qu'elle se développe 48 heures au moins après l'admission
  • Si elle survient dans les 30 jours suivant l’opération, ce délai se prolonge jusqu'à un an s'il y a mise en place de matériel prothétique.

Il est donc primordial en milieu hospitalier de respecter les normes d’hygiène publique pour lutter contre les infections nosocomiales. Il est essentiel de les connaître afin de renforcer la sécurité des patients. L’eau, l’air, les surfaces et l’architecture même du lieu sont autant des paramètres à prendre en compte dans le respect des normes en vigueur.

Pourquoi maîtriser la qualité de l’air dans un hôpital ?

Il est impératif de maîtriser la qualité de l’air d’un hôpital pour éviter les risques sanitaires mais également pour le bien être des occupants, patients, visiteurs et personnel. Le secteur hospitalier est confronté quotidiennement aux risques de contaminations microbiologiques. En tant que responsable d’un hôpital, vous avez entre vos mains non seulement la santé des usagers, mais également celle des visiteurs et de tous les employés. Les va-et-vient et l’emploi des appareils médicaux dans les endroits confinés comme les chambres stériles en font des zones à risque.

Dans le milieu médical, les exigences pour les systèmes de traitement de l’air sont très élevées et nécessitent des solutions techniques adaptées. Une législation de plus en plus contraignante en rapport avec des normes qui le sont tout autant, des matériels performants qui bénéficient d’une technologie de plus en plus pointue au service d’une meilleure qualité des soins sont des facteurs importants qui nécessitent des techniques appropriées.

L'hygiène hospitalière est une problématique des établissements de santé. Elle s'attache à éviter la transmission de maladies aux patients, aux visiteurs et au personnel d'un établissement. L'hygiène hospitalière comprend la lutte contre les infections nosocomiales et leurs propagations, l'antisepsie et la stérilisation.

Quelles sont les principales préoccupations des responsables de santé ?

D’abord, vous devez être vigilant comme le confirme la réglementation sur le traitement de l'air en milieu hospitalier. De plus, votre hôpital dispose de plusieurs types de zone avec son type de flux d’air adéquat. Par ailleurs, les usagers et même les visiteurs participent également à la propagation d’épidémies à travers leurs activités et vas et viens.

Ces règles sont encadrées par des normes dont voici les plus exigeantes: NF 90 351 - ISO 14698 - ISO 14 644 - EN 13053 - ISO 7730, etc.

  • Zones classées en risque 4 (très haut risque infectieux) : orthopédie, ophtalmologie, immunodéprimés, greffe, grands brûlés, neurologie, cardiologie.
  • Zones classées en risque 3 (haut risque infectieux) : obstétrique, réanimation, vasculaire, digestif, endoscopie.
  • Zones classées en risque 2 (risque infectieux moyen) : endoscopie, salle de réveil, salle de conditionnement, de stérilisation, urgences, salles de travail, couloir propre.
  • On classera les salles de traitement comme niveau 3.

Quelles sont les sécurités sanitaires à prendre ?

Pour le retraitement de l’air pour l’usage médical, l’accès aux offres pour une climatisation spécifique, le chauffage ou même la production d’eau chaude est facile. Les avantages liés au conditionnement de l’air sur le marché sont la modernisation des produits et ils répondent aux exigences de la sécurité sanitaire, mais aussi à la rentabilité ainsi qu'à l’économie d’énergie.

L’optimisation des équipements est assurée par des professionnels compétents et consciencieux. Ils fabriquent en effet des produits comme des armoires de climatisation disposant d’un contrôle précis de la température. La ventilation est exigée dans tous les locaux afin de maintenir constamment une température ambiante et un renouvellement de l’air notamment dans les chambres de patient, les blocs opératoires et les salles pour le personnel.

D’une part, le contrôle de l’humidité et hygrométrie est indispensable pour le confort du patient. Avec un taux d’humidité ambiante supérieur à 40 % par exemple, les établissements de santé éviteraient la prolifération de certains virus. D’autre part, le personnel médical mérite aussi une excellente gestion de la température de l’air pour être plus productif dans leur lieu de travail.

Conscient de la problématique dans le secteur hospitalier, BAUDIMENT TECHNOLOGY apporte des solutions dédiées et précises.

Dans la lutte contre les maladies nosocomiales et la transmission aéroportée des contaminants, la qualité du traitement d'air est fondamentale. Elle permet aussi d'atteindre le taux de renouvellement d'air et les niveaux de températures nécessaires dans le process chirurgical, et fixés par la réglementation.

Par ailleurs et pour une hygiène parfaite, les unités de traitement d’air doivent garantir une filtration parfaite de l'air traité et empêcher la formation de biofilm et la prolifération des bactéries. Ce type de système doit autoriser également un nettoyage intégral.

Solutions techniques en groupe climatisation

illustration conception d'une installation en climatisation pour hôpital

Avant toute proposition d’installation un bilan de fonctionnement des installations et analyse du traitement d’air pour évaluer le degré d’importance vous est proposé par Baudiment Technology. Baudiment Technology propose des solutions du traitement de l’air dédiée aux centres hospitaliers par le biais d’armoires de climatisation de précision.
Les armoires de traitement de l’air BTH sont conçues et fabriquées pour être utilisés pour les locaux aseptiques et sont donc conformes à la norme EN 1886. Ces climatiseurs sont essentiellement utilisés pour la climatisation de blocs opératoires et d’ambiances protégées (chambre de grands brûlés, etc.).
Ici le but est plus d’assurer la qualité de l’air que d’obtenir de fortes capacités de refroidissement :

  • La structure est étanche à l’air, aussi bien en pression, pour éviter toute contamination en provenance du bloc, qu’en dépression pour éviter d’introduire de la contamination dans le bloc
  • Niveau de filtration de l’air très élevé
  • Intérieur lavable

Ces armoires trouvent aussi une application dans tout ce qui est salle blanche ou process ou industrie de par la pression disponible élevée qu’elles peuvent avoir sur l’air qu’elles soufflent ou le fait qu’elles puissent être installées en extérieur.

Elles refroidissent l’air généralement avec de l’eau glacée, mais nous les positionnons ici aussi avec notre système Flexicooling® à détente directe.

Descriptif technique des armoires BTH

Configuration d'un flux d'air

 

Structure avec profilés thermiques en péraluman EN AW 6060 (alliage d’aluminium avec des caractéristiques optimales de résistance à la corrosion), traitement T6, 60x60 mm angles arrondis.

Panneaux double peaux, épaisseur 62 mm, face interne en aluminium et externe en acier galvanisé traité et revêtement peinture RAL 9002. L’isolation interne est en fibre de densité minérale 70 kg/m3, réaction au feu classe A1 selon la norme EN 13501-1. Conductivité thermique de 0,035 W / (m ° K) selon la norme UNI EN 12667, 12939.

 

 

 

Entretien du matériel

Nous préconisons suivant l’installation des armoires de climatisation, un entretien et des contrôles réguliers sur vos équipements pour un rendement optimal et ainsi réaliser de la prévention afin d’éviter tout risque d’inactivité. Le nettoyage des gaines ou grilles de ventilation ainsi que les centrales d’air sont à vérifier régulièrement. Nous vous recommandons une périodicité pour le remplacement des filtres et le nettoyage des récupérateurs de condensats.

Outre les souillures multiples dues aux diverses activités et à l'ensemble de la population hospitalière (personnel, visiteurs, patients, etc.), l'hôpital est soumis à une pollution systématique et automatique du milieu ambiant par des germes pathogènes provenant de malades non isolés. Leurs flores personnelles recèlent un nombre important de germes qui sont potentiellement pathogènes et susceptibles de se multiplier en dehors de l'organisme.

Les germes sont véhiculés par des poussières (fibres, textiles, ...). Ainsi, comme les infections hospitalières peuvent être causées par de la poussière contaminée par des germes, le but de l'entretien ménager consiste naturellement à éliminer la poussière et les saletés chargées de germes indésirables pour éviter leur dissémination par contact.

Contrôle du matériel

Quelques règles de bonnes pratiques qu’il est bon de rappeler :
- le matériel ne doit pas être ou devenir source de contamination ;
- la méthode d'entretien adoptée doit tenir compte de ce risque ;
- le rythme d'entretien doit être adapté au degré de souillures et de contamination ainsi qu'au niveau de propreté nécessaire pour l'activité que l'on y exerce ;

  1. En pratique, l'hôpital peut être divisé en trois secteurs :
    les zones de type administratif, non contaminées par des germes pathogènes, où l'usage des désinfectants est bien entendu inutile ;
  2. les zones d'hébergement des malades, pour lesquelles on peut s'interroger sur l'opportunité d'utiliser un désinfectant, sauf cas particuliers d'infection par germes multirésistants ;
  3. les zones à haut risque (comme les salles d'opération, soins intensifs, etc.) où on admet généralement que l'emploi de produits de nettoyage ayant des qualités désinfectantes n'est pas à mettre en cause. Il ne l'est pas davantage dans les zones ayant hébergé des malades infectés. On parle ici de "bionettoyage".

Vous souhaitez être accompagné pour votre installation ?

Contactez nous pour un devis personnalisé en complétant notre formulaire demande de contact ou par téléphone au  +33 (0)2 51 83 94 17 (heures bureaux 08h00 à 18h00)

Demandez un devis